Restauration de vitraux à l’identique, étape par étape

Conscient de la valeur inestimable, aussi bien sentimentale qu’historique des pièces et chef-d’œuvre qui lui sont confiés, les professionnels de Barthe-Bordereau respectent un cahier des charges strict, à chaque étape de la restauration :

1. Démontage

Premier objectif : le démontage, sans dommage ni casse. Il est réalisé à l’aide d’outils très fins, après analyse préalable du réseau de plomb du vitrail.

  • Encollage provisoire pour la tenue de l’ensemble
  • Numérotage des panneaux
  • Dépose entièrement manuelle
  • Transport en caisse spécialement conçue
  • Mis en place de protections provisoires

2. Nettoyage

Le nettoyage est réalisé avec minutie, à l’eau chaude et à l’aide de compresses. La formule choisie et les gestes sont adaptés à la tenue des grisailles.

3. Enquête et planification

Débute alors un véritable travail d’expertise. Le vitrail est véritablement ausculté. Casses, tenue des colorations, état du réseau de plomb… Autour de la table lumineuse, les photographies, études, frottis, échantillonnages et réunions de chantier se succèdent, avec l’appui du laboratoire des Monuments Historiques. De ce processus découlent les solutions à mettre en place : réparation, remplacement, dessertissage ou non du réseau…

4. Sertissage du vitrail, pour une seconde vie

La découpe des pièces de verre à remplacer (notre stock de près de 1000 mètres carrés de verres contient des éléments vieux de plusieurs siècles), mais aussi la restauration des couleurs et reprises éventuelles des grisailles du vitrail sont réalisées sur place, avant l’intervention des monteurs.

  • Dessertissage et numérotation
  • Nettoyage des résidus de mastic
  • Sertissage (respect des règles du tressage et rabat des plombs à l’outil rond
  • Soudure à l’étain
  • Masticage des deux faces pour étanchéifier les panneaux
  • Soudure des nouvelles attaches plomb

Pour le masticage, nous utilisons depuis 1848 le même mélange, dosé et fabriqué dans nos ateliers (Huile de lin, blanc de Meudon, essence de Térébenthine, blanc de zinc, siccatif et noir de fumée). Après lustrage manuel à la sciure de bois, chaque panneau est mis sur étagère, pour un mois de séchage minimum.

5. Archivage

Avant livraison, le vitrail passe une seconde fois sur table lumineuse, pour une série de photographies, au 1/10e, panneau par panneau. Nous conservons ainsi l’historique précis de la restauration.

6 Fixation du vitrail

  • Transport sécurisé
  • Vérification des mesures
  • Mise en place des pièces de serrurerie
  • Pose sur emplacement, avec solin de mastic traditionnel