L’atelier du vitrail selon Barthe-Bordereau

 

« Il n’est de richesse que d’hommes ». Quelle meilleure illustration de cette célèbre maxime qu’un atelier artisanal dédié à l’art du vitrail ? Sans mécanisation ni technologie de pointe, l’expérience, le talent et le savoir-faire en sont les pièces maîtresses.

Ils se manifestent en premier lieu dans le travail du dessinateur de vitraux et peintre verrier, aussi bien pour la création que pour la restauration.

En atelier et sur les chantiers, nos quatre vitraillistes monteurs totalisent 110 années de pratique. Il en faut une dizaine pour maîtriser les techniques (découpe et assemblage) et acquérir les réflexes assurant dextérité et fiabilité. Leur intervention sur les chantiers de dépose et de fixation est également capitale pour la sauvegarde d’œuvres délicates à manier. Le succès de ces étapes repose sur le travail du métal et du cuivre, assuré par notre serrurier, pour la préparation des éléments de structure et des cadres extérieurs de protection.

L’atelier des vitraillistes : une structure de référence

 

Preuve de leur professionnalisme, les ateliers Barthe-Bordereau, dont l’aménagement a été réalisé sous contrôle Carsat, sont désignés « structure test » dans le cadre de la lutte contre le saturnisme. Pour préserver la santé de notre personnel hautement qualifié, nous disposons d’un système d’aspiration des fumées et poussières, liées à l’emploi du plomb pour vitrail, ainsi que d’une unité de filtration des eaux usées et d’un sas de décontamination. Notre chambre forte permet d’assurer le stockage sécurisé des œuvres. Nos installations respectent les normes sécurité-incendie, ils sont sous alarme 24h/24 et cible d’une intervention potentielle en 3 minutes.